top of page

NOS

Actualités

ACCA-Association Ciotadenne Contre Aedes albopictus.jpg

Les bassins de rétention d'eau pluviale, des gites à moustiques?

Julie Cardi nous propose une revue bibliographique et une méthode d'étude pour préciser la place des bassins de rétention d'eau pluviale dans la reproduction des moustiques.


Contexte

En France, la Lutte Antivectorielle (LAV) vise notamment l’élimination des gîtes larvaires potentiels et avérés. De fait, les gestes de LAV se focalisent sur les gîtes amovibles, à la fois nombreux et faciles à éliminer. Or, parmi les gîtes inamovibles, constitués de structures bâties, il y a tous les systèmes de gestion des eaux pluviales, en partant des bâtiments, jusque dans les équipements du réseaux publics et, notamment, les bassins de rétention, dont le fonctionnement peut impliquer la présence régulière d’eau stagnante, à cause des pluies ou du fonctionnement normal du bassin (volumes morts, volumes habités et plantés, malfaçons, filtrations, siphons, etc.).

L’implication des bassins de rétention dans la reproduction des moustiques a fait l’objet d’études de la part d’équipes de chercheurs en Italie (Carrieri et al., 2011), aux Etats-Unis (Fonseca et al., 2013 ; Unlu et al., 2014 ; Wang et al., 2021), en Colombie (Suarez-Rubio et Suarez, 2004), au Japon (Sunahara, 2019) et en Chine (Gao et al., 2018). Leurs conclusions sont variables en fonction des lieux : parfois les bassins de rétention sont considérés comme principaux producteurs de moustiques adultes et notamment d’Ae. albopictus (Italie, Colombie, Japon et Chine) et parfois non (Etats-Unis). En France, peu d’essais ont été menés et l’étude réalisée par l’OTHU et le GRAIE dans la métropole de Lyon (Bacot et al., 2017) était de petite dimension, n’impliquant que 26 habitats potentiels, avec des résultats s’apparentant plutôt à ceux obtenus aux Etats-Unis. Néanmoins, il s’agit d’une première tentative pour comprendre la qualité des bassins en tant que gîtes larvaires, mais surtout de tenter de voir quels types d’ouvrages sont les plus prolifiques en moustiques.


Un projet d'étude sur la Métropole

La Métropole Marseille Provence, avec son vaste réseau de gestion des eaux pluviales, pourrait constituer un nouveau terrain d’étude en proposant une nouvelle méthodologie. Cette dernière aurait pour but de catégoriser les bassins de rétention selon leurs typologies, leurs environnements bâtis et non bâtis, leurs usages et leurs capacités en tant que gîtes larvaires. Pour ce dernier point il s’agirait d’estimer le nombre de larves de moustique présentes dans le bassin, leurs espèces et le nombre d’adultes parvenant à émerger, selon une méthode déjà réalisée et détaillée dans l’article de Wang et al., publié en 2021. Le but serait de déterminer quels ouvrages produisent le plus de moustiques en prenant en compte également la facilité de traitement de chaque type de bassin.


Bibliographie

Bacot, L., Valdelfener, M., Barraud, S., Marmonier, P., 2017. Les moustiques dans les ouvrages de gestion - alternative des eaux pluviales en ville ? | Retour sur l’Étude exploratoire OTHU 2016 | Exemple des bassins d’infiltration et rétention de la Métropole de Lyon (Technique). GRAIE OTHU, Lyon.

Carrieri, M., Angelini, P., Venturelli, C., Maccagnani, B., Bellini, R., 2011. Aedes albopictus (Diptera: Culicidae) Population Size Survey in the 2007 Chikungunya Outbreak Area in Italy. I. Characterization of Breeding Sites and Evaluation of Sampling. Journal of Medical Entomology 48, 1214–1225.

Fonseca, D.M., Unlu, I., Crepeau, T., Farajollahi, A., Healy, S.P., Bartlett-Healy, K., Strickman, D., Gaugler, R., Hamilton, G., Kline, D., Clark, G.G., 2013. Area-wide management of Aedes albopictus. Part 2: Gauging the efficacy of traditional integrated pest control measures against urban container mosquitoes. Pest Management Science 69, 1351–1361. https://doi.org/10.1002/ps.3511

Gao, Q., Wang, F., Lv, X., Cao, H., Su, F., Zhou, J., Leng, P., 2018. Aedes albopictus production in urban stormwater catch basins and manhole chambers of downtown Shanghai, China. PLOS ONE 13, e0201607. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0201607

Suárez-Rubio, M., Suárez, M.F., 2004. The use of the copepod Mesocyclops longisezus as a biological control agent for Aedes aegypti in Cali, Colombia. Journal of the American Mosquito Contol Association 20, 401–404.

Sunahara, T., 2019. Extremely High Biting Densities of Aedes albopictus (Skuse) (Diptera: Culicidae) at a University Campus in Nagasaki, Japan. Jpn J Infect Dis 72, 368–373. https://doi.org/10.7883/yoken.JJID.2019.047

Unlu, I., Faraji, A., Indelicato, N., Fonseca, D.M., 2014. The hidden world of Asian tiger mosquitoes: immature Aedes albopictus (Skuse) dominate in rainwater corrugated extension spouts. Transactions of The Royal Society of Tropical Medicine and Hygiene 108, 699–705. https://doi.org/10.1093/trstmh/tru139

Wang, X., Zhou, G., Zhong, D., Li, Y., Octaviani, S., Shin, A.T., Morgan, T., Nguyen, K., Bastear, J., Doyle, M., Cummings, R.F., Yan, G., 2021. Impact of underground storm drain systems on larval ecology of Culex and Aedes species in urban environments of Southern California. Sci Rep 11, 12667. https://doi.org/10.1038/s41598-021-92190-3





38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page